Le gouvernement Legault  a divulgué de nouvelles données concernant la qualité de l’air dans les écoles. Selon lui, près de 50 pourcent des classes répondent au taux de CO2 voulu, établi à 1000 parties par million.
40 pourcent des locaux présentent un résultat légèrement supérieur, mais restent tout de même sécuritaires, selon le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.
Par contre, le gouvernement estime maintenant que 7 virgule 9 pourcent avaient un taux de CO2 entre 1500 et 2000 ppm, alors que 356 classes avaient un taux de CO2 supérieur à 2000 ppm.
Il y a quelques semaines, le ministre Roberge s’était fait accuser d’avoir menti sur les résultats des études qui avaient été menées et ne pas avoir suivi le protocole sur ce dossier.
crédit photo: Pixabay