Les quatre individus qui ont été arrêtés pour possession d’arme à feu prohibée à Jonquière, jeudi soir, ont été remis en liberté sous conditions, mardi. Le crime s’est déroulé à l’intérieur d’un véhicule, alors que les contrevenants bien connus du milieu policier avaient avec eux un revolver 357 chargé, rapporté volé.

La Direction des poursuites criminelles et pénales s’opposait à la remise en liberté des quatre hommes, mais a finalement accepté sous certaines conditions. Ceux-ci n’auront pas le droit de communiquer entre eux, à moins que ce ne soit pour discuter de leur défense en compagnie de leur avocat. Ils devront aussi se présenter en cour lorsque demandé, ne pas consommer d’alcool ou de drogue, avoir une bonne conduite et rester à leur domicile.

Selon les informations policières, les membres du groupe seraient reliés au trafic de stupéfiants et étaient déjà sous surveillance. Ils seront de retour devant le tribunal le 29 juin pour la suite des procédures une fois que leurs avocats auront pris connaissance des preuves.