Le ministre de l’Économie et de l’Innovation Pierre Fitzgibbon a accueilli à bras ouverts l’investissement de 20M$ pour Elysis. Une entreprise fondée par Rio Tinto et Alcoa.

Il considère ce projet important puisque Elysis domine mondialement la course pour diminuer l’empreinte carbone de l’aluminium. « Le Québec est réputé mondialement pour son aluminium vert. On veut développer ici, au Saguenay, une technologie pour produire de l’aluminium sans émettre de gaz à effet de serre », a déclaré Pierre Fitzgibbon lors de la présentation du projet.

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette appuie aussi ce projet en raison de sa réduction des gaz à effet de serre. Pour sa part, la ministre régionale Andrée Laforest partage le même point de vue que ses collègues.

Par contre, les députés Sylvain Gaudreault et Martin Ouellet se préoccupent de la possibilité que certains travailleurs de l’aluminium perdent leur emploi. M. Gaudreault reconnait les bienfaits du projet, mais il croit fermement que les travailleurs ont été oubliés.

Le prochain but de la technologie de Elysis est de remplacer les anodes en carbone par des anodes en céramique pour réduire les émissions de G.E.S.