39% des étudiants au collégial considèrent ne pas avoir assez d’argent pour combler tous leurs besoins et 27% d’entre eux disent ne pas avoir d’endroit propice à la concentration chez eux, d’après l’enquête « Derrière ton écran » dévoilé ce matin.

Parmi les constats émis par la Fédération étudiante collégiale du Québec, on y apprend que 64% de la population étudiante a vu sa santé mentale se dégrader depuis le début de la crise pandémique. Autre fait alarmant, le pourcentage d’étudiants et étudiantes ayant régulièrement des pensées suicidaires est passé de 3,7% à 6,2% depuis la COVID 19, et les chiffres montent à 10% du côté de ceux en situation de handicap. Toutefois, l’enquête a aussi démontré que la population étudiante habitant en résidence a moins de dettes et manque moins d’argent que ceux en appartement qui sont durement affectés par la crise du logement. Le rapport de la fédération va ainsi permettre au ministère de l’Enseignement supérieur de prendre action sur ces multiples problématiques.